Quelles précautions prendre quand on utilise les huiles essentielles ?

Particulièrement puissantes, les huiles essentielles désignent des produits qui ne peuvent s’utiliser sans la prise d’un certain nombre de mesures. L’âge et la voie d’utilisation sont ainsi des facteurs à ne pas négliger pour profiter en toute sécurité de ces extraits aromatiques et liquides.

Focus sur les différentes précautions à prendre pour éviter les risques potentiels d’emploi des huiles essentielles dans toute leur diversité.

Huiles essentielles : définition

Une huile essentielle désigne un liquide concentré et non-soluble dans l’eau qui s’obtient à partir de composés odoriférants volatils de certaines plantes. Se présentant à la fois comme un produit de pression à froid ou un produit de d’hydrodistillation, elle est fabriquée grâce à diverses méthodes.

Parmi les procédés de fabrication les plus répandus, on peut citer l’extraction mécanique, l’hydrodistillation à partir de la plante fraîche, la distillation à sec et l’entraînement à la vapeur d’eau. Une définition officielle et précise de l’huile essentielle est fournie par L’Association Française de Normalisation (AFNOR).

Selon cet organisme, celle-ci est obtenue nécessairement à partir d’une matière première d’origine végétale, à la suite d’une séparation de la phase aqueuse par des procédés physiques. L’AFNOR retient ainsi trois méthodes de fabrication des huiles essentielles : distillation sèche, techniques mécaniques, entraînement à la vapeur d’eau. Il existe aussi des Huiles essentielles BIO.

Telles que définies et présentées, les huiles essentielles connaissent une variété d’utilisations. Elles s’utilisent en pharmacologie, en aromathérapie ou encore en cuisine. Ces liquides insolubles dans l’eau entrent également dans la fabrication de parfums et de cosmétiques divers.

Les précautions à prendre pour utiliser les huiles essentielles

Les règles de base

Pour un usage des huiles essentielles sans risques, le respect de certaines règles élémentaires s’impose. Vous devez ainsi toujours avoir un avis médical avant toute utilisation de ces produits en cas de doute.

Un renseignement auprès de professionnels de la santé comme les pharmaciens ou encore les médecins est fortement conseillé. Sachez qu’en aucun cas, les conseils fournis par l’entreprise de fabrication ne peuvent se substituer à la prescription du médecin.

Il convient également de faire très attention à vos yeux lorsque vous utilisez une huile essentielle. Vous devez veiller à ne pas l’appliquer trop proche de vos yeux ou dans ceux-ci. Il peut arriver qu’il y ait une projection dans l’eau malgré les précautions prises. Dans un tel cas de figure, évitez de rincer avec l’eau. Utilisez plutôt une huile végétale pour le rinçage de votre œil sans oublier de consulter votre médecin.

Dans le même esprit, ces substances ne s’appliquent pas dans le nez, sur les muqueuses vaginales et anales ou encore dans les oreilles. De plus, les injections par voie intraveineuse ou intramusculaire ne sont pas autorisées.

Dans l’hypothèse où l’usage d’une huile essentielle coïncide avec la prise de médicaments, il faut vérifier si l’association des deux n’a pas d’effets néfastes sur la santé. Quoi qu’il en soit, n’hésitez pas à demander conseils à un pharmacien ou à votre médecin. Il pourra vous fournir des informations supplémentaires qui vous permettront de mieux gérer une telle situation.

Ces règles de base que vous devez observer concernent en outre la conservation de vos huiles essentielles. Sur ce point, retenez que celles-ci doivent être conservées dans d’excellentes conditions, notamment à l’abri de la lumière tout en évitant des écarts importants de températures.

Avec des composants particulièrement volatils, les huiles essentielles sont des produits qu’il faut conserver dans des flacons en verre teinté hermétiquement fermés. Veillez ensuite à les mettre hors de portée de vos enfants pour éviter les mauvaises surprises.

Les dosages

Respectez scrupuleusement le dosage lors de l’utilisation d’une huile essentielle. À ce niveau, il existe des règles bien précises dont l’observation est plus qu’indispensable. Pour des applications cutanées par exemple, il faut vous conformer aux dilutions recommandées. Le non-respect de ces consignes peut provoquer des irritations, des brûlures et des taches sur la peau.

Dans le cas d’une prise orale, il convient de lire attentivement les informations se rapportant au support conseillé et au dosage. Cela vous évitera une brûlure des muqueuses ainsi qu’une éventuelle intoxication.

Ne procédez à aucune augmentation des doses lors de l’utilisation des huiles essentielles si vous ne constatez pas de changement. Aussi, vous ne devez pas en faire usage à tout prix quand cela n’est pas nécessaire.

La durée d’utilisation

La durée d’application est aussi un point auquel vous devez faire attention lorsque vous utilisez une ou plusieurs huiles essentielles. Certaines sont destinées à être prises sur une période assez courte. Il faudra respecter cette limitation d’utilisation dans le temps. D’autres par contre peuvent s’utiliser sur une longue période sans que cela ne présente de dangers.

Les avertissements

Il existe des risques potentiels à l’utilisation de certaines huiles essentielles que vous devez absolument connaître. Il est possible que l’usage d’une huile essentielle entraîne des démangeaisons, des sensations de chaleur ou une irritation de la peau. C’est pourquoi il est conseillé de diluer celle-ci dans une huile végétale avant de l’appliquer.

Les huiles essentielles sont des produits contenant plus ou moins d’allergènes. Lorsqu’elles sont allergisantes, utilisez-les sur une courte durée et avec précaution. Pensez ainsi à réaliser un test allergique avant l’utilisation d’un nouveau mélange ou d’une nouvelle huile essentielle.

Elles vous exposent à de nombreux autres dangers potentiels tels que la dermocausticité, la photosensibilisation, l’hépatotoxicité, la néphrotoxicité, la neurotoxicité, etc. Ce qui veut dire que certaines catégories d’huiles essentielles peuvent être à l’origine d’effets indésirables au niveau du système nerveux. Celles-ci ne sont donc pas conseillées pour les enfants de moins de 6 ans, les personnes épileptiques, les personnes neurologiquement fragiles, les femmes enceintes et allaitantes.

Attention aux personnes sensibles

Certains utilisateurs des huiles essentielles sont considérés fragiles. On retrouve dans cette catégorie les enfants, les femmes enceintes ou allaitantes, les personnes âgées, etc. Il faut alors faire très attention quand ces produits doivent être utilisés par ces personnes dites sensibles.

Ainsi, tout usage par la voie orale est formellement interdit pour les enfants dont l’âge ne dépasse pas 6 ans. Pour des individus âgés, asthmatiques ou épileptiques, il est recommandé de prendre tout le temps nécessaire pour bien se renseigner sur les dangers éventuels de l’utilisation des huiles essentielles. Lorsqu’elles sont en aérosols, elles sont interdites aux personnes allergiques ou asthmatiques.

precaution huile essentielle

Par ailleurs, l’utilisation d’une huile essentielle n’est pas autorisée avant le début du 4e mois de grossesse sans l’obtention d’un avis médical préalable. Le mieux est de demander l’aval d’un pharmacien ou d’un médecin dans une telle situation.

Bien les utiliser

Il faut veiller à utiliser correctement les huiles essentielles afin de profiter de leurs nombreux bienfaits tout en limitant les risques potentiels. Il existe différentes voies d’utilisation de ces produits que sont l’ingestion, l’application cutanée et l’inhalation avec un Diffuseur d’huiles essentielles.

Cette dernière nécessite que l’huile essentielle soit respirée directement à partir du flacon. Il est aussi possible d’en disposer quelques gouttes sur un mouchoir avant d’inhaler. Les consignes de chaque mode doivent être respectées à la lettre pour éviter les surprises désagréables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *