Mobilier urbain : concilier design et environnement

Développement durable oblige, la protection de l’environnement est devenue un enjeu majeur pour tous à travers le monde. Dans la réalisation des projets d’aménagements urbains, on tient désormais compte des questions liées à la nature. Cette préoccupation grandissante a donc favorisé la naissance de concept comme le mobilier urbain. Celui étant motivé par l’idée de créer une harmonie entre le design des villes et leur environnement.

Qu’est-ce que le mobilier urbain ?

Le mobilier urbain est une notion utilisée pour désigner l’ensemble des objets ou dispositifs installés dans les espaces publics des villes dans le but de satisfaire les besoins des usagers.

Apparue dans les années 1960, cette expression se caractérise par un style largement inspiré du végétal avec une prédominance de l’utilisation de la fonte moulée ou du fer forgé. La prééminence également du vert comme couleur en vue de l’unification du mobilier de la ville constitue la preuve irréfutable de l’intérêt des jardins dans sa mise en œuvre.

Ainsi défini et présenté dans ses grandes lignes, le mobilier urbain est un terme assez vaste qui inclut les objets destinés à la propreté des villes, les équipements d’éclairage public, les boîtes aux lettres, les pointes d’eau, les jeux pour enfants, les objets indispensables à la circulation des véhicules ou encore le mobilier de repos tel que les banquettes, les bancs publics ou les sièges. Pour plus d’infos voir sur le site ici.

Comment faire pour allier design et protection de l’environnement ?

Pour atteindre les objectifs de développement durable, l’aménagement des espaces urbains doit s’inscrire dans un projet global visant un renforcement de l’identité et du dynamisme des villes.

Pour les collectivités, il devient indispensable de miser sur la création d’un mobilier urbain qui soit non seulement beau à voir mais également sécuritaire pour les plus petits et d’une grande utilité pour les usagers dans leur ensemble. Pour ce faire, les designers et architectes chargés de la réalisation des projets rechercheront avant tout l’harmonisation des différents objets à installer dans l’espace public.

Dans ce processus, l’objectif principal reste l’utilisation d’aspects et de formes contribuant à leur renforcement avec la nature. Cette démarche écodesign exige par ailleurs que la priorité soit accordée aux dispositifs ou objets non polluants. Dans cette optique, il faudra privilégier ceux qui respectent l’environnement en plus d’embellir l’espace public.

Comme on peut le constater, il est possible de concilier design urbain et environnement. Il suffit de choisir des objets qui permettent de créer des espaces publics agréables à voir tout en n’ayant pas d’impact négatif sur la nature.