Sélectionner une page

Comment baisser son empreinte écologique ?

Baissez votre empreinte écologique grâce à nos conseils
Home 9 Environnement : Planète 9 Comment baisser son empreinte écologique ?

Selon des calculs réalisés par l’Agence de la transition écologique ADEME, chaque français produit 354 kg de déchets ménagers par an. Si ce chiffre révèle l’impact désastreux de ces ordures sur la planète, il est tout de même possible de le réduire à travers l’adoption d’un mode de vie éco responsable. Comme bon nombre de consommateurs, vous souhaitez baisser votre empreinte écologique et préserver davantage les ressources environnementales ? Voici des conseils pratiques pour vous aider à y parvenir.

Privilégiez des produits locaux et de saison

L’achat de denrées alimentaires locales et de saison compte au nombre des premières actions salutaires pour la planète. Pour les produits du quotidien de la maison de manière générale, vous pouvez optez pour une boutique zéro déchet. Le magasin zero dechet Takaterra offre à ce sujet une des plus grandes offres de produits écologiques et éthiques pour le quotidien. Parce qu’ils ne sont pas expédiés de l’autre bout du monde, ces produits ne nécessitent que très peu, sinon aucune émission de gaz à effet de serre lors de leur transport. Portez donc votre préférence sur des fruits ou légumes frais, de saison et cueillis par un producteur de proximité.

L’achat de produits locaux vous offre en outre l’occasion de soutenir l’économie de votre région, en particulier les commerçants et producteurs. Pour aller plus loin, veuillez miser sur des produits issus de l’agriculture biologique. Ce choix revêt un grand avantage pour votre santé dans la mesure où ces aliments sont dépourvus de pesticides ou d’engrais chimiques.

Gérez mieux vos dépenses en énergie

Dans sa globalité, la consommation excessive d’énergie nuit fortement à l’environnement. Pour illustration, les chauffages domestiques requièrent l’utilisation du propane, du gaz naturel ou du mazout, toutes des énergies fossiles dépensières en CO2. Pourtant, une baisse du chauffage d’un degré permet d’économiser jusqu’à 7% sur votre consommation selon l’ADEME. De plus, une utilisation rationnelle du chauffage réduirait de 1.5 tonnes la production annuelle de gaz à effet de serre par personne. Pensez donc à ne consommer de l’énergie que lorsque cela s’avère nécessaire.

De manière précise, voici quelques suggestions utiles à la limitation de votre impact écologique :

  • Fixez à 19°C le chauffage pour un logement de 50 m2
  • Maintenez à 20°C la température d’une chambre de nouveau-né
  • Utilisez la lumière naturelle en journée à la place des ampoules
  • Eteignez les lumières, l’air climatisé ou le chauffage avant vos sorties
  • Débranchez vos appareils électroménagers après emploi
  • Eteignez les appareils électroniques après utilisation (lecteurs DVD, télévision, consoles de jeux…)

Ces gestes sont d’autant plus bénéfiques quand on sait que les appareils en veille représentent 10% des factures d’électricité d’un foyer moyen et un coût annuel de 80 € d’après l’ADEME. Pour avoir une idée de leur portée énergétique, notez qu’en France, les appareils en veille consomment l’équivalent d’une production annuelle de deux réacteurs nucléaires. Vous pouvez aussi opter pour une énergie verte qui pourrait chauffer l’ensemble de votre maison ! Ce type d’énergie est bien plus écologique et plus économique que les appareils énergétiques classiques.

Réduisez les emballages jetables et le plastique

Selon le site Planetoscope, 500 milliards de sacs plastiques sont distribués chaque année à travers le monde, soit 16.000 unités par seconde. Compte tenu des 450 années que met en moyenne un sachet plastique à se dégrader, il faut avouer que ces chiffres sont catastrophiques d’un point de vue environnemental et économique. La réduction de votre empreinte écologique passe donc par le bannissement de ces emballages jetables au profit d’alternatives durables, saines et économiques tels les sacs à vrac réutilisables.

En dehors des sacs en tissu ou tote bags zéro déchet, voici quelques parades écologiques aux emballages jetables et au plastique :

  • Optez pour des bocaux en verre pour le stockage de divers aliments (pâtes, riz, farine, compotes, jus de fruits…)
  • Remplacez le film alimentaire jetable en plastique par du bee wrap, un tissu réutilisable à base de cire d’abeille
  • Privilégiez les boîtes à déjeuner pour le transport des repas
  • Adoptez les pailles réutilisables au détriment des versions jetables
  • Préférez une gourde isotherme réutilisable aux bouteilles et gobelets en plastique

Grâce à ces gestes, vous désengorgez vos poubelles des déchets plastiques toxiques pour l’environnement mais aussi votre santé.

Repensez vos moyens de déplacement

Pour vos déplacements de court trajet, misez dans la mesure du possible sur la marche à pied ou un vélo. Vous réduirez drastiquement votre émission carbone et pratiquerez une activité sportive bénéfique pour votre bien-être. Dans le cas où la voiture est inévitable, privilégiez le covoiturage avec des collègues ou référez-vous aux sites et applications dédiées. Il serait en effet dommage de mobiliser un véhicule d’une tonne pour le déplacement d’une seule personne sur un long trajet. Cela d’autant plus que 70% des salariés français se rendent au bureau au moyen de leur voiture d’après l’Insee.

Outre le covoiturage, optez pour le transport en commun comme mode de déplacement éco responsable. Bien que cette option rallonge légèrement le temps de trajet, elle permet de pallier les embouteillages et de nouer de nouvelles relations. Enfin, il est conseillé de rouler moins vite sur les routes nationales afin de baisser votre émission de CO2 et d’économiser en carburant. En effet, une réduction de votre vitesse de 10 km/h freine de 15% la consommation en carburant de votre véhicule selon les chiffres du Ministère en charge de l’information routière en partenariat avec l’ADEME. Aussi, il est conseillé de réduire autant que possible vos voyages en avion.

Rationalisez votre consommation d’eau

La réduction de votre consommation d’eau constitue un geste des plus éco responsables puisque cette ressource devient davantage rare. Cette démarche assainit à long terme l’écosystème ainsi que la végétation utile à l’absorption du CO2. Concrètement, l’économie d’eau passe par des réflexes simples :

  • Assurez-vous régulièrement de l’absence de fuites d’eau
  • Effectuez une vaisselle manuelle avec 2 bacs afin d’économiser près de 30 litres d’eau par lavage
  • Préférez les douches courtes aux bains
  • Remplissez au maximum le lave-linge et le lave-vaisselle avant leur mise en marche
  • Fermez le robinet lors du brossage des dents ou du savonnage
  • Arrosez vos plantes à l’aide de l’eau de pluie ou de douche

Enfin, buvez de l’eau du robinet filtrée au lieu d’investir fréquemment dans des bouteilles d’eau en plastique.

Confectionnez vos propres produits d’hygiène et d’entretien ménager

La plupart des cosmétiques et produits d’entretien classiques nuisent à la planète parce que conçus à partir de métaux lourds, de solvants et d’ingrédients pétrochimiques. Pour limiter leur impact écologique, fabriquez vous-mêmes vos soins de beauté et produits d’entretien. Ainsi, vous vous passerez des contenants polluants et des substances nocives pour votre santé. Réalisez chez vous des ateliers DIY avec au programme la confection de savons, shampoings, dentifrices, éponges tawashi et autres produits zéro déchet.

Pour l’entretien de votre résidence, fabriquez un produit multi-usage en vous servant de bicarbonate de soude, de vinaigre blanc et de savon noir. Ce nettoyant fait-maison préservera l’état de vos vitres, votre plan de travail, votre sol et des meubles du salon.

Evitez le gaspillage alimentaire

Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), environ un tiers de la part comestible des aliments produits dans le monde est gaspillé ou jeté. Cela représente 1.3 milliards de tonnes de nourriture par an qu’on devrait pouvoir résoudre en appliquant les règles du zero dechet. Vous avez la possibilité de limiter ce gaspillage alimentaire nocif pour l’environnement à travers de simples actions :

  • Servez-vous en petites portions et réapprovisionnez-vous au besoin
  • Faites une liste de courses et limitez-vous au nécessaire
  • Cuisinez les restes de vos repas
  • Entretenez régulièrement votre réfrigérateur pour un gain d’espace
  • Compostez les coquilles d’œufs, marc de café ou épluchures de fruits et légumes

Mesurez enfin vos doses de manière progressive au moyen d’un verre afin de définir la portion suffisante pour votre ménage. Vous éviterez ainsi de préparer en quantité excessive et réduirez à votre échelle la production de CO2 ainsi que la dégradation des sols et des eaux.

 

Somme toute, il est possible de baisser son empreinte écologique grâce à des mesures simples et commodes. Notez que cette résolution permet de préserver l’environnement mais aussi votre santé des substances controversées contenues au sein des produits classiques. Pour une réussite de votre objectif, n’hésitez pas à vous informer régulièrement sur l’actualité environnementale et les gestes éco responsables complémentaires à adopter.

Vous apprécierez aussi

Type de chauffage utilisant des granulés de bois

Se chauffer aux granulés de bois : quels impacts écologiques ?

Si le chauffage au bois a le vent en poupe depuis plusieurs années, c’est parce qu’il regroupe des avantages économiques et écologiques. Le bois figure parmi les énergies les moins chères du marché, mais c’est aussi un combustible renouvelable et 100% naturel qui...

La taxonomie verte

La taxonomie verte européenne vise l’accélération de la transition des acteurs financiers et entreprises vers des activités économiques “durables”. Ce plan d’action instaure un langage commun permettant aux parties concernées de définir les performances...
ecologie jeunesse

Comment sensibiliser les jeunes à l’écologie ?

Les jeunes sont-ils prêts à faire des efforts pour l’environnement ? C’est la question que se posent de nombreux acteurs engagés dans la lutte pour la protection de notre planète. Si les motivations à agir varient d’un individu à l’autre, faisons en tout cas le...
voiture environnement

Voitures les moins néfastes pour l’environnement

Les véhicules font partie des plus gros émetteurs de gaz toxiques pour cette planète. Cependant, grâce à l’industrialisation toujours croissante, ce problème est en train d’être réglé. À cet effet, il y a des voitures moins néfastes pour l’environnement. Il serait...
rentree scolaire

Les résolutions faciles et écolo de la rentrée

On se sent souvent petit, trop petit face à l’ampleur de la crise écologique… On se dit que nos efforts personnels ne renverseront jamais la tendance... Et pourtant ! Si les entreprises ont leur part de responsabilité, nos comportements individuels sont loin d’être...