Cancer, chimiothérapie et argent colloïdal

Aujourd’hui, nous accueillons Cyrille et lui laissons la parole sur notre blog.

Depuis plusieurs années, mon ami Jacques se battait contre un cancer de la prostate. Refusant toute opération, il avait essayé un traitement aux œstrogènes, qui l’épuisait. Cette hormonothérapie ne l’avait pas guéri, mais  lui avait donné probablement deux ou trois ans de sursis, lui permettant de continuer de mener la vie, qu’il croquait à pleines dents malgré ses 78 ans. Quand son taux de PSA s’est mis à s’envoler de nouveau, refusant toujours toute opération, Il a accepté de suivre une chimiothérapie. Il était de plus en puis épuisé, l’ombre de lui-même.

Comment utiliser l’Eau Positive contre le cancer ?

Comme j’avais beaucoup d’affection pour lui, je lui ai offert une bouteille d’Eau Positive en 30 ppm, un argent colloïdal essentiellement ionique très concentré. Je l’ai forcé à prendre sa première dose devant moi, de façon à ce qu’il la garde bien deux minutes dans la bouche avant de l’avaler. Ce qu’il a fait. En le quittant, je lui ai recommandé de reprendre une dose en se couchant et une au réveil et de continuer ainsi pendant quelques jours. Nous étions un dimanche.

Mercredi, Jacques m’appelle au téléphone et enthousiaste me dit:

– « Cyrille, Je suis dans une forme olympique et totalement euphorique. Qu’est-ce que tu as mis comme euphorisant dans ton Eau Positive ? » .

– « Rien!  C’est de l’argent colloïdal le plus pur, sans aucun adjuvant. Tu te sens en forme, parce que les ions d’argent sont venus prendre le relais pour défendre ton organisme contre tous les agents pathogènes. Tes défenses immunitaires avaient été totalement détruites par la chimiothérapie, maintenant elles sont de nouveau au top. Ce qui te permet de mieux te reposer et de retrouver ton dynamisme. Et ta joie de vivre. »

Depuis, j’ai eu de nombreux témoignages de clients d’Eau Positive, qui tous ont vécu ce très fort changement dans leur chair et dans leur état d’esprit. Un changement apparemment tellement spectaculaire, qu’un de mes clients, dont la soeur souffrait d’un cancer des poumons, m’a rapporté que le « Patron » du service de cancérologie où elle était soignée, avait décidé d’intégrer l’argent colloïdal en 30ppm au traitement de tous ses patients. L’Argent Colloïdal ne va pas guérir le cancer, mais va permettre au patient de beaucoup mieux supporter la chimiothérapie. Pour l’entourage du malade, c’est aussi une joie de le voir reprendre le goût de la vie et une nouvelle énergie. J’en ai des témoignages toutes les semaines et je suis heureux de pouvoir les transmettre aujourd’hui.

Vous vous demandez peut être ce que c’est que cet Argent Colloïdal. Rien de nouveau sous le soleil. L’argent a toujours été considéré comme le meilleur des antiseptiques depuis la plus haute antiquité. On mettait de la poudre d’argent sur les blessures, pour éviter qu’elles ne s’infectent et pour qu’elles cicatrisent rapidement et sainement. Avec l’invention de l’électricité, les scientifiques ont affiné le processus en faisant une électrolyse d’argent dans de l’eau déminéraliséeL’Argent Colloïdal  était né. L’eau va se charger d’ions d’argent, l’ion étant un des éléments de l’atome, on est dans l’infiniment petit, le microscopique. La solution plus ou moins concentrée va avoir les mêmes propriétés que l’argent lui-même, un peu comme dans le principe de l’homéopathie.

La concentration est exprimée en PPM (particules par million). Jusqu’en 1950, l’argent colloïdal était utilisé couramment dans tous les hôpitaux partout dans le monde et cela faisait partie de la pharmacopée de nos parents. L’émergence des antibiotiques brevetés par les Laboratoires Pharmaceutiques a renvoyé ce produit basique aux oubliettes… jusqu’à ce que virus, bactéries et champignons mutent et deviennent résistants aux antibiotiques. Cela a sonné le grand retour de l’Argent Colloïdal, qui,  éradique encore et toujours, ces agents pathogènes. Malgré toutes les thèses écrites sur ses effets salvateurs par les plus grands noms de la médecine d’hier et d’aujourd’hui, sur telle ou telle pathologie, cet antiseptique naturel est oublié par la médecine traditionnelle. Quel dommage, quand on voit les bienfaits qu’il apporte !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *