Une alternative à l’eau en bouteille

La consommation de l’eau en bouteille paraît simple et banale pour bon nombre de personnes. Cependant, ce geste n’est pas sans effet sur la santé et l’environnement. Que ce soit en termes de qualité ou d’économie, l’eau embouteillée ne demeure pas toujours le meilleur choix à faire. Ainsi, pour éviter son utilisation au quotidien, il s’avère important d’opter pour d’autres alternatives.

 Les effets néfastes de l’eau en bouteille

Les scientifiques sont unanimes sur les impacts considérables de la bouteille d’eau sur la société. De ce fait, les conséquences peuvent être catégorisées suivant deux volets.

Sur la santé

D’abord, plusieurs produits chimiques sont utilisés dans la production de l’eau en bouteille. En effet, ces produits sont des vecteurs de toxines nuisibles pour l’organisme. Également, les matières qui ont servi à la fabrication du plastique tel que le pétrole, le gaz, etc. sont très nocives pour le foie de l’homme.

En raison des substances utilisées, l’eau en plastique est capable de rendre vulnérable le système immunitaire. Cette eau peut provoquer une hausse des risques de cancers, des perturbations endocriniennes et même la baisse de fertilité.

Sur le plan médical, l’eau embouteillée n’est généralement pas saine à l’état pur. Mais, elle subit des transformations qui sont dangereuses aussi bien pour l’organisme du consommateur que pour celui du fabricant.

Généralement, les grandes usines ont tendance à montrer que cette eau est plus potable que l’eau des fontaines. De plus, ils l’embellissent pour attirer l’attention des consommateurs. Après plusieurs études scientifiques réalisées sur l’eau en bouteille, les résultats ont prouvés qu’elle n’est qu’un bidon bien enjolivé et dangereux pour l’homme.

En outre, les produits nocifs présents dans la bouteille d’eau affectent énormément les femmes enceintes, les enfants, et les personnes de troisièmes âges. Cela s’explique par le fait que ces derniers ont un organisme plus ou moins fragile. De nombreuses infections sont à la base des agents infectieux tels que la crytosporidiose ou le gardia qui sont retrouvés dans cette eau.

Après consommation, il est souvent très difficile de recycler les bouteilles à eau. Parfois, ils sont brulés et intoxiquent donc le poumon de l’homme. Mais dans d’autres cas, ils sont réutilisés à d’autres fins et constituent toujours un danger pour l’homme. Une étude européenne à prouver que la réutilisation des bouteilles à eau intoxique trois fois plus que sa première utilisation.

Sur l’environnement

L’eau en plastique contribue à soixante pour cent de la pollution mondiale aussi bien dans l’air que pour le sol. Les usines de production génèrent des tonnes de déchets chaque année. Les gaz dégagés par les machines de ces usines de fabrication participent à la destruction de la couche d’ozone.

Par ailleurs, il est important de notifier que les produits en plastiques désuets et jetés au contact du sol, endommagent énormément ce dernier. Dans certains cas, les bouteilles d’eau recyclées sont brulées et ensuite jetées dans la mer. Ce déchet pollue l’eau et contribue à la disparition progressive de certaines espèces.

Les alternatives à la bouteille d’eau en plastique

Il existe plusieurs façons de produire de l’eau autre que celle en bouteille.

La bouteille filtrante

Tout comme la technique de la carafe filtrante, la bouteille filtrante fonctionne suivant le même principe.

La marque Nikken développe depuis 1975 ce type de produits bien-être.

La bouteille filtrante est aisée à transporter et son émission de CO2 est d’une quantité très réduite comparativement à la bouteille d’eau en plastique. Très tenace et esthétique, elle dispose d’un disque à filtrage. Ce dernier permet de diminuer la quantité de chlore et autres matières chimiques présentes dans l’eau du robinet afin de lui redonner un goût délectable.

Conçue avec des matériaux rigides débarrassés de bisphénol, la bouteille filtrante respecte les normes liées à la protection de l’environnement. Elle renferme un dispositif de filtrage réalisé à base de tube de charbon en bambou. Ce système élimine efficacement les composants chimiques et les souillures.

L’un des privilèges qu’offre le bambou est sa capacité à vite se développer sans nécessité d’une grande quantité d’eau. Fort de cette capacité, le filtre peut être implanté dans un potager afin de contribuer au développement d’autres plantes. En outre, pour éviter les contaminations bactériennes, il est conseillé de renouveler ce filtre tous les trimestres.

La carafe filtrante

Cette méthode existe depuis plusieurs années et a été conçue pour protéger le consommateur contre la présence du plomb dans l’eau de robinet. Cette technique de filtrage a participé à l’amélioration de la qualité de l’eau. En effet, elle fonctionne à l’aide d’un filtre de charbon actif fait à base de noix de coco. Toutefois, pour être à l’abri d’éventuelles contaminations liées aux bactéries, il est recommandé de renouveler la cartouche de façon mensuelle.

La bouteille en verre

L’utilisation de la bouteille en verre est l’une des alternatives recommandées pour ôter le goût chloré de l’eau de robinet. Ainsi, il implique que le stockage de cette eau soit fait dans une bouteille en verre. Ensuite, il faudra le placer à température ambiante pendant 12 heures plus une heure au frigo. L’une des particularités de la bouteille en verre est qu’elle ne renferme pas de microbes. Par ailleurs, elle représente un avantage écologique certain et peut être utilisée à plusieurs reprises.

Le charbon Binchotan

Le charbon Binchotan fait usage du même principe que celui du filtrage à eau. Il purifie considérablement l’eau en y apportant des sels minéraux. Sa durée peut atteindre jusqu’à six mois à condition qu’il soit soumis à ébullition au bout d’environ douze semaines.

La gourde en inox

La gourde en inox peut être utilisée au détriment de la bouteille en plastique. Cette gourde permet en effet de diminuer drastiquement le stockage de microbe et l’élimination du goût chloré de l’eau de robinet. Ceci s’explique par sa forte teneur en éléments naturels tels que le nickel, le chrome ou le fer. La gourde en inox ne contient pas donc de substance nocive pour la santé comme le cas du bisphénol A (BPA).

En ce qui concerne son utilisation, il est vivement conseillé de laver la gourde en inox ou de la rincer convenablement avant une nouvelle utilisation. D’autre part, il serait également bien de privilégier une gourde isotherme.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *