Le bio-nettoyage des sols et locaux professionnels

La méthode du bio-nettoyage est une association d’opérations qui permet de venir à bout de la contamination biologique des sols et surfaces, tout en restituant la brillance et un aspect neuf à ceux-ci.

Cette technique repose sur le principe du cercle de Sinner et de trois facteurs clés. Elle peut être appliquée dans tous les contextes, mais démontre une efficacité qui répond aux contraintes particulières des lieux sensibles, comme les établissements de santé, crèches ou structures médico-sociales.

Qu’est-ce que le bio-nettoyage des locaux professionnels ?

Les opérations de nettoyage usuelles ne permettent pas toujours de limiter les risques infectieux et la prolifération de bactéries. Le risque est encore plus important lorsqu’il concerne des surfaces très fréquentées (commerces, bureaux professionnels) et des lieux sensibles (cliniques, hôpitaux, établissement médico-sociaux). En effet, certaines pratiques n’assurent que la propreté visuelle d’une surface, sans aucune action désinfectante.

En 1959, le principe de Sinner démontre que l’association de quatre facteurs clés permet d’assurer une efficacité maximale sur les opérations de nettoyage. Ces quatre éléments distinctifs sont complémentaires. Si l’un d’eux est modifié, les trois autres s’ajustent en conséquence.

Présentation de la méthode

La méthode Sinner implique l’association des quatre éléments suivants :

– la température de l’eau utilisée

– le type de produit nettoyant utilisé (chimie)

– le temps de contact sur la surface jusqu’à ce que le produit agisse

– l’action sur la surface traitée (mécanique)

En pratique, il s’agit de combiner trois facteurs qui permettent, conjointement, de réduire le risque de contamination au fur et à mesure des différentes étapes de nettoyage des locaux professionnels.

La première étape consiste à nettoyer la surface avec un détergent ; il s’agit ensuite de procéder au rinçage, ce qui permet d’évacuer autant les saletés que le produit nettoyant. Cela fonctionne bien avec une autolaveuse. Enfin, il faut terminer la séance de nettoyage par l’application d’un produit désinfectant (ou d’un détergent-désinfectant).

Pour que le bio-nettoyage soit efficace, il est important de tenir compte de l’état des surfaces avant de commencer à nettoyer, en suivant les principes des quatre éléments de la méthode Sinner.

L’ordre des étapes doit être suivi scrupuleusement, afin d’assurer une parfaite élimination des micro-organismes. Concernant la désinfection, elle ne doit être effectuée que sur une surface lavée au préalable. Enfin, les règles de sécurité et d’hygiène doivent être suivies méticuleusement, tant lors de la manipulation des équipements et produits que lors de l’exécution du nettoyage.

Quels sont les avantages du bio-nettoyage des locaux professionnels ?

Les surfaces des locaux professionnels sont sujettes à une contamination importante, de par le grand nombre de personnes qui les parcourent ainsi que par les micro-organismes qui proviennent de la pollution aérienne. Grâce au bio-nettoyage, on garantit une élimination efficace des salissures et déchets, mais également du tartre et des micro-organismes. De plus, on restitue la brillance originelle des sols lavés (thermoplastiques ou vitres).

On croit souvent à tort que les pratiques de nettoyage des surfaces permettent de restituer leur aspect originel tout en les lavant et les désinfectants au cours de la même opération. Or, ce n’est pas du tout le cas. Seule la méthode du bio-nettoyage permet de venir à bout des micro-organismes et salissures, tout en apportant l’effet nettoyant attendu. Un réel atout pour assurer l’hygiène des surfaces professionnelles.