Transition énergétique : le retour sur le congrès Gazelec 2018

La 9ème édition du congrès Gazelec s’est tenue du 16 au 18 octobre 2018 à Cœur Défense. Ce rendez-vous des acteurs du gaz et de l’électricité en France a rencontré un franc succès. Retour sur cet évènement.

Congrès Gazelec, qu’est-ce que c’est ?

Depuis plusieurs années successives, Gazelec est le congrès incontournable pour tous ceux qui s’intéressent de près ou de loin à l’ouverture du gaz et de l’électricité à la concurrence. Les fournisseurs alternatifs y rencontrent les consommateurs désireux de basculer aux énergies renouvelables, mais pas seulement. Les trois jours du congrès donnent lieu à des échanges entre professionnels. Les fournisseurs y rencontrent aussi bien les distributeurs que les transporteurs. En 2018, différents profils se sont donné rendez-vous autour d’une thématique précise : l’application de la loi sur la Transition énergétique.

Le programme de 2018

A l’évidence, la PPE ou programmation pluriannuelle de l’énergie suscite un débat important. Il est tout aussi évident qu’un changement s’impose tant dans le processus de fourniture/distribution qu’en matière de consommation. Pour cette 9ème édition, le congrès Gazelec s’est donc focalisé sur les impacts de la PPE, un outil de pilotage qui s’applique à tous les acteurs de la politique énergétique.

L’Accès Régulé à l’Electricité Nucléaire Historique abrégé ARENH est un autre sujet ayant marqué l’édition 2018 de Gazelec. La Direction générale de l’énergie et du climat (DGEC) avait soulevé la réforme du dispositif, ce qui a été un sujet à controverses tant auprès des professionnels du marché qu’auprès des consommateurs. Ces deux parties n’ont pas hésité à engager une action commune par le biais d’une lettre expédiée à Nicolas Hulot. Cette actualité forte n’a pas échappé aux organisateurs du congrès qui l’ont intégrée au programme.

En ce qui concerne le gaz, ce sont les Points virtuels d’échange (PEG) qui ont été au coeur des discussions. Le sujet portait principalement sur la mise en place d’un marché unique, mettant un terme au concept de PEG sud et de PEG nord. Les intervenants se sont attardés sur le processus d’application de cette unification ainsi que ses impacts concrets.

L’édition 2018 a commencé avec les sujets relatifs au gaz. Prospective du marché, bilan au sujet de la réforme du stockage et fusion des PEG ont principalement été abordées. Pour retrouver le compte rendu complet du précédent congrès Gazelec, rendez-vous sur congresgazelec.com

La seconde journée a été dédiée à l’électricité. Les conséquences de l’ARENH sur les tarifs appliqués ont été abordées. Un focus sur l’auto-consommation et l’électricité verte a également été à l’honneur.

Pour clore le congrès Gazelec, la troisième journée s’est consacrée aux ateliers ouverts uniquement aux consommateurs/acheteurs. Lors de cette édition, les participants ont été regroupés en tenant compte de leurs profils et de leur volume de consommation, optimisant ainsi les échanges pertinents avec des personnes ayant les mêmes habitudes/besoins de consommation.

Les intervenants

Les intervenants des tables rondes ont brillé par la diversité de leurs profils. En plus des journalistes animateurs, il y a eu des représentants des institutionnels régulateurs du marché, des fournisseurs et des consommateurs d’énergie.

Dans la catégorie business sessions, le congrès a vu la participation des entreprises telles Endesa, Direct Energie, BHC Energy, Kinect, AFG, Enovos… Le secteur de l’Énergie renouvelable a ainsi été aussi présent que celui des Énergies fossiles.

Du côté des ateliers, l’édition 2018 a réuni en plus des animateurs consultants ECG, des représentants de Storengy, Ademe, GRT Gaz, Biogaz Vallée, La Fonte Ardennaise, Naturgy et Eqinov, entre autres.

Au total, ce sont plus de 70 intervenants qui se sont relayés auprès des professionnels qui se sont présentés à Cœur Défense pour le congrès Gazelec 2018.

Plus de 600 participants ont contribué au succès de cet évènement qui reviendra pour une 10ème édition les 15, 16 et 17 octobre 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *