Les enjeux de l’événement Congrès Gazelec de 2021

Comme chaque année depuis que le marché de l’énergie est ouvert à la concurrence, le Congrès Gazelec réunira les acteurs de ce secteur stratégique. De nouveaux sujets seront abordés au Pullman Paris Centre Bercy du 12 au 14 octobre 2021.

Qu’est-ce que l’événement Congrès Gazelec ?

Durant trois jours, fournisseurs et acheteurs se donnent rendez-vous pour dialoguer autour de l’évolution du marché du gaz et de l’électricité. Les opportunités à saisir, les perspectives pour les prochaines années ainsi que les stratégies liées au secteur sont au cœur de cet événement annuel dont la 12ème édition est prévue pour le mois d’octobre.

Pourquoi participer ?

Le Congrès Gazelec 2021 vous offre l’occasion de vous tenir au courant des dernières réglementations et des changements ayant un impact fiscal sur les achats de gaz et d’électricité. Ces questions seront en effet abordées autour des conférences, des business sessions et des ateliers.

Vous aurez également l’opportunité de rencontrer les principaux acteurs des marchés de l’électricité et du gaz. 600 participants sont attendus, de même que 250 acheteurs issus de secteurs variés, ainsi qu’une cinquantaine de sponsors et partenaires.

Les innovations en termes d’offres et services ne sont pas en reste. En participant à cet événement, vous les découvrirez en même temps que les solutions récemment élaborées pour développer le secteur.

Tout cela est planifié autour de 150 rendez-vous mais aussi à travers la prise de parole de 100 speakers qui vont développer les idées majeures et détailler les nouveaux enjeux.
Il va de soi que les mesures sanitaires qui s’imposent seront respectées tout au long de l’événement.

Quels sont les enjeux importants de cette année ?

La première journée sera dédiée au marché du gaz. Les conditions de verdissement de cette source d’énergie et des réseaux seront à l’honneur. Les spécialistes évoqueront également le stockage, notamment en ce qui concerne les coûts et le rôle endossé par les industries. Les dispositifs en faveur des gaz renouvelables, les perspectives d’évolution des taxes ainsi que l’avenir du GNL figurent aussi parmi les grands axes d’échanges.
Dans l’univers de l’électricité, l’avenir de l’Accès Régulé à l’Electricité Nucléaire Historique (ARENH) sera abordé.

Les éventuels changements de tarifs et évolutions du plafond seront soulevés parallèlement aux questions portant sur la fin du dispositif et le démantèlement d’EDF. Les impacts pour les professionnels de l’électricité comme pour les consommateurs seront bien entendu abordés. Les différentes options pour développer les PPA de sorte à simplifier leur accès aux industriels est également un enjeu important.

S’y ajoutent les impacts du CO2 sur le coût de l’électricité, la question de la taxonomie verte ainsi que les sujets ayant attrait au marché de capacité. Toujours durant la seconde journée, le mécanisme des CEE et la PPE seront soulevés par les experts de ces domaines.

Pour clore cette 12ème édition, des thématiques communes au gaz et à l’électricité seront développées par les intervenants. Elles portent principalement sur la décarbonation et le verdissement. La compétitivité industrielle, les ajustements aux frontières, de même que les Garanties d’Origine (GO) seront donc naturellement évoqués.

Le déroulement de l’événement

Le 12 octobre sera consacré au gaz, tandis que le 13 octobre sera consacré à l’électricité. Ce sont des tables rondes qui se succéderont durant ces deux journées.
Le 14 octobre, ce sont des ateliers de formation qui seront organisés. Ils s’adressent aux acheteurs consommateurs et se déroulent dans 4 salles. Chaque salle accueillera 4 ateliers de 90 minutes chacun.

Pour cette édition, le Congrès Gazelec réunira des intervenants de typologies variées.
Les institutionnels auront pour mission de présenter les changements réglementaires et d’exposer leur application.

Les consommateurs et acheteurs de gaz/électricité se partageront la tribune pour détailler les problématiques auxquelles ils font face. Ce sera l’occasion d’obtenir des solutions mais aussi des réponses auprès des fournisseurs et des institutionnels.

Les fournisseurs seront présents pour rencontrer leurs clients et prospects. Ils auront ainsi l’opportunité de discuter avec les consommateurs afin de mieux comprendre leurs attentes, cerner leur comportement et identifier les offres les mieux appropriées selon le profil.

Les prestataires de services, les journalistes, les avocats, les agrégateurs… se partagent la quatrième typologie d’intervenants. Ils possèdent en effet des profils complémentaires qui permettent aux fournisseurs comme aux consommateurs de mieux s’orienter dans un marché fortement concurrentiel.

Bilan de l’événement de l’an dernier

La dernière édition du Congrès Gazelec s’est révélée fructueuse si l’on se réfère aux statistiques. Globalement, 89% des sponsors présents ont eu l’occasion de rencontrer les profils ciblés tandis que l’atteinte des objectifs des participants a été estimée à 4,7/5.

Alors que la première édition (2010) enregistrait 340 participants pour 130 acheteurs, celle de 2019 fait état de 590 participants pour 231 acheteurs. Ces chiffres confirment le succès croissant de l’événement.

congres gazelec evenement

Si l’on se réfère aux statistiques portant sur les profils des acheteurs, ceux classés dans la catégorie “Autres” se sont révélés majoritaires, suivis de près par les acteurs des secteurs chimique et pharmaceutique. Les fournisseurs d’électricité et de gaz viennent en troisième position, talonnés par les consommateurs dans la grande distribution et l’agroalimentaire. Le dernier Congrès Gazelec a également vu une participation active du service publique et des industries lourdes, sans oublier les distributeurs d’électricité et gaz.

Les fournisseurs et prestataires de solutions énergétiques, les acheteurs dans le secteur de l’immobilier, du bâtiment et des travaux publics puis ceux agissant en tant qu’établissement public ont partagé des parts relativement similaires dans le groupe des acheteurs.

Bien que minoritaires, les secteurs de l’automobile, des matériaux de construction, de la papeterie, des transports et les collectivités territoriales ont aussi manifesté leur intérêt. C’est sans oublier les producteurs dans le domaine agro-alimentaire, les professionnels dans le secteur des matières premières et les spécialistes des télécommunications.

La rétrospective sur la dernière édition confirme que des profils éclectiques se donnent rendez-vous autour des mêmes enjeux. Au vu des sujets qui seront prochainement abordés, tout porte à croire que l’édition 2021 rencontrera un plus grand succès que les précédentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *