Choisir l’électricité verte

Depuis que le marché de l’électricité est ouvert à la concurrence, les consommateurs ne choisissent plus seulement un fournisseur parmi tant d’autre. Chacun est désormais libre de choisir l’offre qui lui convient, notamment le type d’électricité qu’il consomme. L’électricité verte figure justement parmi les options les plus attractives. De quoi s’agit-il exactement et pourquoi choisir ce type d’électricité ? Nous faisons le point à ce sujet.

Qu’est-ce que l’électricité verte ?

L’électricité verte fait référence à une électricité qui puise son origine dans les énergies renouvelables. Elle est donc produite par une énergie éolienne, hydraulique, géothermique ou solaire. L’électricité verte peut également être issue de la biomasse, c’est-à-dire les sources d’énergie comme le biogaz ou le gaz de décharge, par exemple. Cette électricité verte peu polluante, voire totalement non-polluante en fonction des ressources utilisées pour sa production.

Le fournisseur peut produire l’électricité verte par ses propres soins ou l’acheter auprès d’un producteur avant de vous le revendre. En outre, il existe deux types de fournisseurs. Ceux qui proposent une électricité verte à 100% et ceux qui combinent les énergies renouvelables aux énergies fossiles/nucléaires. La part de l’énergie renouvelable doit cependant équivaloir à 50%. Dans ce second cas, on parle de mix énergétique. L’objectif est d’augmenter progressivement la part des énergies renouvelables lorsque l’offre repose sur le principe de la mixité.

Pourquoi choisir l’électricité verte ?

L’électricité ne peut être qualifiée de “verte” que si le fournisseur est en mesure de prouver que la quantité produite/achetée équivaut réellement à la quantité consommée par les clients. Cela signifie que le fournisseur acquiert l’équivalent en kilowattheures (kWh) de ce que vous consommez. C’est une option qui limite le risque de gaspillage.

Néanmoins, il faut savoir que l’électricité qui arrive sur les réseaux domestiques n’est pas toujours verte à 100%. Tous types d’électricité sont en effet acheminés via un réseau unique. Une électricité ayant des origines fossiles/nucléaires peut donc se mélanger à l’électricité verte que vous avez choisie en signant votre contrat. A titre informatif, la part totale de l’électricité verte en France en 2017 était de 18,4 %.

En choisissant ce type de contrat, vous prenez part au développement des énergies renouvelables. C’est en quelque sorte une manière de “voter” pour l’électricité verte. Plus il y a de consommateurs qui sollicitent cette offre, plus les fournisseurs d’électricité doivent augmenter la part des énergies renouvelables. En d’autres termes, vous contribuez à la transition énergétique.

Ce geste qui est écologique à la base peut cependant induire des dépenses supplémentaires, notamment si le fournisseur achète l’électricité hors-France. Il faut donc vous informer sur les origines géographiques de l’électricité verte proposée. L’idée est de sélectionner un fournisseur qui exploite des sources d’électricité renouvelables et surtout, inépuisables. Après une comparaison des offres, vous pourrez déterminer quel fournisseur est le plus intéressant écologiquement et financièrement.

En basculant vers l’électricité verte, vous favorisez également la création d’emploi dans ce secteur en pleine expansion.
La majorité des fournisseurs d’électricité proposent des contrats verts. Prenez le temps de solliciter plusieurs offres avant de prendre votre décision finale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *