Quelques conseils pour réussir un premier jardin bio

             Avoir un jardin, un potager bio est une idée de génie, surtout quand on souhaite réellement participer aux changements nécessaires à notre planète pour retrouver un meilleur environnement. Mais voilà, ce n’est pas toujours facile de commencer un jardin biologique, on dit tellement de choses dessus que l’on ne sait pas toujours quoi prendre ou pas.

             Aujourd’hui, je vous propose ainsi quelques conseils intéressants pour vous permettre ainsi de mettre sur pied rapidement un potager bio dont vous allez pouvoir vous occuper tout au long de l’année pour ensuite obtenir de belles récoltes. Voici donc ce que vous devez prendre en compte en premier.

Ne pas voir trop grand pour commencer

             Si vous soulez réussir votre jardin potager, mon premier conseil est de ne pas voir trop grand pour commencer. Si vous choisissez de mettre trop de variétés de plantes d’un coup, cela va être difficile pour vous de suivre les entretiens nécessaires et spécifiques à chaque plante.

             Contentez-vous d’un petit carré de terre pour commencer et de quelques variétés de plantes seulement, les plus accessibles je le note bien pour réussir à mettre en place votre potager bio. Si vous ne disposez pas d’un terrain, vous pouvez vous lancer dans la culture en pot que vous pourrez tout simplement placer sur le rebord de votre fenêtre ou bien sur votre terrasse. Vous verrez que ce sera un vrai plaisir de vous en occuper.

Vous procurer le matériel nécessaire pour débuter

             Si vous avez un terrain moyen, vous devez savoir que c’est indispensable de vous procurer le matériel nécessaire pour bien vous occuper de votre jardin. En effet, vous avez besoin d’outils pour travailler la terre, pour faire les plantations et les semis, mais aussi pour l’entretien de l’ensemble de votre potager.watering-can-1466491_1280

             Je vous recommande ainsi de vous rendre dans une jardinerie pour faire des achats. De toute manière, vous ne pourrez rien faire sans outils, c’est donc la première étape à passer pour aller plus loin dans la réalisation de votre potager biologique. Pour la terre, vous avez par exemple besoin de bêche, de pelle aussi, pour l’entretien d’arrosoir, de sécateur, et de plein d’autres choses encore.

Acheter des semis ou des plants bio

             Une fois que la terre est prête, vous devez penser à l’avance à acheter des semis bios ou des plants. Pour commencer, je pense que mettre en terre des plants est une bonne idée, mais vous pouvez tout aussi bien choisir de faire des semis si cela peut vous faire plaisir.

             De nos jours, vous pouvez acheter des plants chez les jardineries ou bien dans les pépinières bio près de chez vous. Si vous n’en trouvez pas, vous pouvez très bien commander des semis bio en ligne. Nombreuses sont les entreprises qui proposent aujourd’hui des produits de ce genre pour permettre au gens de se mettre au bio.

Choisir des légumes faciles à cultiver

             Comme vous débutez, je vous conseille de choisir des légumes faciles à cultiver, à récolte échelonnée durant toute l’année pour ne pas vous décourager si jamais les premiers plants meurent. Quand je parle de légumes faciles à cultiver, il est question de tomates, de haricots ou encore de pois.

pickles-1799731_1280

             Si possible, faites en sorte de privilégier les espèces locales pour vous permettre de les faire pousser plus facilement dans votre potager. Ces dernières sont en effet plus adaptées au sol de votre jardin comme du reste de la région, vous pourrez faire de belles récoltes.

Ne surtout pas utiliser de produits chimiques

             Pour que votre jardin soit bio comme il faut, vous devez éviter à tout prix de faire usage de produits chimiques pour vous en occuper. Mais comment faire dans ce cas ? Rien de plus simple en réalité, il existe de nombreux moyens de vous occuper de votre jardin sans pour autant.

             Pour vous débarrasser des insectes nuisibles, plantez des herbes aromatiques dans votre potager par exemple. Associez les plantes qui se préservent mutuellement de leurs parasites, utilisez de l’engrais naturel ou du compost pour enrichir la terre.

One Comment

  1. Léa

    Merci de ces quelques conseils je ne dispose pas d’un jardin, mais on m’a conseillé de choisir des plantes grimpantes que je pourrais cultiver sans mal au niveau de la petite terrasse de mon appartement. Reste à savoir si ce bâtiment le permet…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *